cendre sur les rêves n° 100

marc brao 


 

Dans un entretien de 2007, Yves Bonnefoy, parlant de la création artistique, confie : « … cette décision quotidienne que nous prenons d’exister. »

 

Le 3 mai 2013 j’ai noté sur un carnet : Je recherche un dessin qui serait l’écriture de ce dessin.

Puis, toujours sur ce même carnet, le 30 janvier 2014 : Écrire, comme dessiner, sont des actes d’immobilité.

Lorsque j’envisage a posteriori dessins et écrits, films et installations, je m’aperçois que j’envisage toujours les mêmes propos ; un obsessionnel dessein : raviver toujours les mêmes souvenirs, tenter toujours les mêmes absences, les mêmes manques. Cette immobilité apparente est l’inépuisable expérience qui se peut : se laisser glisser dans les sous-entendus des marges, les interstices… où désirant me perdre je ne sais que m’égarer encore, d'ignorer où me rendre…